Urban decay « Naked reloaded » : Zoom sur la remplacante de la Naked 1 !

Catégories Beauté, beauty, UD, urbandecay

Holà ! 

On se retrouve pour parler palette, je viens souvent parler palette ses derniers temps. Forcément, Urban Decay est ma marque de palette préférée et elle ne s’arrête plus, tous les mois une nouveauté sort, par exemple au mois d’avril une palette sur le thème de GOT va sortir. Mais revenons au sujet principal, la Naked Reloaded. En effet la Naked 1 à été dé-commercialisé comme la palette smocky avant elle, par contre la marque à décider de la remplacer, lui donner un petit coup de neuf avec cette petite nouveauté : Nouvelle couleur, nouveau packaging, la Naked Reloaded vaut-elle le coût ? Je vous laisse avec mon avis.

Packaging : 

Adieu le packaging en velours, Naked Reloaded se présente dans un boitier en plastique rectangulaire enveloppé d’une couche matelassée de tissu. L’emballage est légèrement plus mince et plus étroit que les anciennes palettes Naked. De plus, on ne retrouve pas de pinceau contrairement aux autres Naked. #Déception

Je trouve tout de même le packaging très réussi, quoique un peu salissant, comme le packaging de l’original, on peut très vite se retrouver avec des tâches de maquillages sur la palette. On retrouve 12 nuances dans la palette, avec des casseroles plus grandes pour les couleurs dites « de transition » ou les couleurs les plus utilisées dans une palette.

Pigmentation et tenue :

Je suis honnêtement très mitigée. Si vous utilisez un spray fixateur pour humidifier vos fards ainsi qu’une base à paupière, vous n’aurez aucun problème de pigmentation ou d’application particulière. Si vous n’utilisez rien du tout alors ça se complique.

En utilisant aucun produit en plus des fards, je suis assez étonnée de la pigmentation des fards mattes, j’ai toujours trouvé les fards mattes Urban Decay assez secs, cette fois, pas du tout, ils sont faciles à prélever, facile à appliquer et à travailler. Je suis agréablement surprise. Les fards satinés, pailletés et métallisé sont agréablement bien pigmentés, la formulation du fard « Dreamweaver » est granuleuse, j’ai eu du mal à l’appliquer et à le travailler, c’est un taupe avec des paillettes argentées, qui est magnifique mais difficile à utiliser. Pour le reste des fards, il faudra les travailler au doigt, ils sont faciles à appliquer, à travailler et ont une bonne opacité pour un maquillage totalement réussi ! Concernant la tenue, je n’ai eu aucun problème, sa n’a pas bouger ni filer dans les plis.

J’ai été un peu déçue, les fards métalliques comme Réputation et Burn, ont une pigmentation incroyable, les mattes suivent le pas mais certains fards pailletés manquent en intensité, il faudra déposer beaucoup de matière pour avoir une couleur intense.

Toutefois, les fards mis à part Dreamweaver, sont très faciles à appliquer et à travailler. La palette est dans les tons chauds principalement. J’allais oublier, les fards sont poudreux alors faites votre teint après ! 😉

Teintes, fini, texture et swatch : 

La texture des fards mattes est assez « sèche et poudreuse » malgré tout, ils restent faciles à travailler. Les métallisés et satinés sont très crémeux, mais à part Dremweawer, qui a une texture granuleuse.

BRIBE – Ivoire satinée.
Barely-baked – : Or métallique.
ANGEL FIRE – rose pâle irisé
RETRO – Pêche matte
RÉPUTATION – Brun rosé métallisée
BURN – cuivré brun métallisé
End GAME – Chocolat matte avec micro paillette
DREAMWEAVER – Taupe irisé
DISTILLED – bronze métallisé
BUCKED – marron matte
BOUNDARIES – Marron cuivre matte avec micro paillette.
BLUR – nude beige matte

naked reloaded swatch

Bilan : 

J’ai toujours apprécié la marque, mais cette fois-ci je suis un peu déçue, pour 46€ et les swatchs que j’avais aperçus sur les réseaux sociaux, je m’attendais à une petite pépite mais pas du tout. Le packaging est canon, les couleurs sont aussi canon mais la pigmentation des fards m’a particulièrement déçue, attention, les fards sont pigmentés mais pas assez, sans base ou sans passer plusieurs fois le pinceau dans certaines couleurs nous n’avons pas un résultat incroyable, cela dépend des fards. La palette est poudreuse, surtout les fards mattes, déception de ce côté-là aussi. Je suis tout de même contente de cette palette mais si vous hésitez entre La Naked Reloaded ou la sultry, je vous conseille la sultry !

Vous pouvez la retrouver chez Sephora à partir du 01 mars au prix de 47€, elle est déja disponible sur le site de urban decay, au prix de 46€. 

Avez-vous testé la Naked Reloaded ? 

A très vite ! 

Xoxo

 

2 commentaires sur “Urban decay « Naked reloaded » : Zoom sur la remplacante de la Naked 1 !

  1. Hello ! En lisant ton article et en voyant les couleurs des fards, je suis sûre que je ne l’achèterai pas ! Si ils ont créé cette palette dans le but de remplacer la Naked One, pour moi c’est un flop ! Mis à part certaines teintes, je trouve qu’elle n’a pas grand chose en commun avec la Naked One… Dommage qu’ils l’aient décommercialisées, pour moi c’est un must-have 🙁

    1. Je suis d’accord. La Naked 1 était une véritable pépite. Je ne regrette pas d’avoir la Naked Reloaded, seulement elle est un peu décevante. Je suis ravie de t’avoir aider dans ton choix. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *