Mini on the run Urban Decay : Que vaut la palette Detour ?

Catégories Beauté

Holà !

On se retrouve pour parler palette pour les yeux. Nous avons eu la Born To run, ensuite la Naked Cherry et on n’a même pas eu le temps de souffler que la marque à sortie trois palettes dérivées de la Born To run, les minis ont the run paletté : Bailout, Detour et Shortcut. Bien évidemment, je les voulais et Monsieur Hope à décider de me les offrir. Aujourd’hui je vais vous parler de ma préférée, la palette Detour. Je vous laisse avec mon avis !

Packaging :

On reçoit la palette dans une boîte en carton avec le logo UD dessus en relief, elles ont toutes les trois une couleur spécifique, celle-ci et entièrement bleue, on retrouve le nom de la palette, la liste des ingrédients et les quantités de fard. Quand on l’ouvre on trouve la palette, comme la Born To run, elle est en carton très solide qui se ferme par un aimant. On y trouve un miroir et huit couleurs. Elle est toute petite mais très jolie. On retrouve huit fards : 4 mattes, 4 métalliques. Je valide le packaging.

Pigmentation et application :

On retrouve la qualité des fards urban decay, en un seul passage on a déjà une jolie pigmentation surtout pour les fards métalliques, les mattes sont plus pigmentées que la naked Cherry. Déjà un bon point.

Il s’applique et se travaille vraiment bien, en une couche on a déjà un joli rendu, l’estompage est très facile et toutes les couleurs se fondent très bien entre elles.

Au niveau des chutes, vous en aurez, surtout pour les fards métallisés. Ce n’est pas catastrophique mais faites attention à faire votre teint après.

Encore une fois, j’utilise une base pour intensifier et faire tenir le maquillage. Je valide la qualité et la pigmentation des fards !

Nuances et swatch :

On retrouve huit nuances de marron, de beige, de bronze et de bleu.

  • Off the grid : Un rose ivoire matte
  • Dash : Bronze or clair
  • Escape : Pêche matte
  • Detour : Marron clair matte
  • 16th street : Bronze métallique
  • Confidential : Marron foncé matte
  • Switchback : Blanc holographique à paillette vert.
  • Plunge : Bleu métallique

Parfait pour créer des looks complets simples ou colorés ! 😊

Tenue :

Je vous le disais, avec une base, je ne trouve aucun point négatif. J’ai donc essayé sans base, la pigmentation des mattes perd en intensité mais elle est toujours là, les fards tiennent bien, il ne file pas dans les plis. Au fur et à mesure de la journée ils perdront légèrement en intensité. Mais à part ça, la tenue et le résultat avec ou sans base restent vraiment top !

Bilan :

Je ne suis pas déçue ! Elles sont petites, pratiques à transporter et de qualité. Mises à part les chutes, la pigmentation, la facilité d’application et la tenue des fards sont vraiment top. J’aime beaucoup le packaging qui change des petites Naked. Globalement, Urban Decay a encore sorti trois palettes vraiment chouette. Je ne les dirais pas complémentaires à la Born To run, c’est la même idée mais on ne retrouve pas mal de couleur similaire entre la grande et les petites. Si vous êtes fan de la marque ou que vous souhaitez essayer alors foncez ! Si vous avez la Born To run et que vous hésitez passer votre chemin ! 😉

Sortie : 

Les minis on the run sortes sur le site Urban decay et Sephora en Janvier 2019. Vous les trouverez en exclut web au prix de 25€ environ. Un peu de patience, elles seront bientôt à vous ! 😉

Une revue sur les deux autres arrive très bientôt, laquelle vous intéresserez en premier la violette ou la rose ? 😊

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *